Retour à l'accueil
 
Accueil > Disciplines > Massage Thaï
 

Origine du massage Thaï

Voilà plus de 2500 ans, le docteur personnel du roi de Magadha et ami de Bouddha créait à l’intention des moines et des contemplatifs une pratique de massage profondément imprégnée de l’esprit du yoga.
En Thaïlande, Shivago Komarpaj d’origine d’Inde du nord, est une figure légendaire. Sa personnalité est liée au bouddhisme lui-même et pas seulement au massage.

En Asie, aux yeux de certains, il est le père de la médecine.
Après avoir été institué parmi les moines, ce massage s’étendit à la population sous l’influence des moines eux-mêmes.

La médecine traditionnelle thaïlandaise prend ses racines dans la période précédant Shukhothai durant le règne du roi Chaiworama VII (1182-1186) qui fit construire deux hôpitaux dans le nord-est de la Thaïlande. Puis, elle va évoluer dans les périodes d’Ayuthaya pendant le règne de Rama II à Rama IV.

Certains textes de médecine ont été transcrits en langue pali sur des feuilles de palmier.
Par la suite, toutes les formules de la pharmacopée thaïe seront inscrites sur les murs du Wat Po, le plus grand temple de Bangkok.

Le massage traditionnnel Thaïlandais

Le massage thai traditionnel est un massage complet, des pieds à la tête. Il dure d’une heure et demie à trois heures selon la tradition Thaïlandaise.

Le massage traditionnel Thaï agit sur le système énergétique via des lignes d’énergie appelées "Sen". Ces "Sen" parcourent le corps entier et véhiculent le fluide de force vitale.

L’objectif de ce massage est de libérer les blocages qui perturbent l’équilibre de ces circuits et génèrent tensions, douleurs et à long terme, maladies.

JPEG - 37.3 ko